Société

Afrique : Douce Namwezi plébiscitée jeune influente par Avance Media

Dans sa 6e publication du classement annuel des 100 jeunes Africains les plus influents, Avance Média a plébiscitée Douce Namwezi pour le compte de la république démocratique du Congo.

Ce classement est une liste qui célèbre les jeunes Africains les plus brillants et les plus prospères dans divers domaines à travers le continent. Parmi les plébiscités figurent 52 hommes et 48 femmes représentant ainsi 32 pays du continent, la publication de cette année met en lumière divers talents et personnalités poursuivant leurs rêves dans le but de rendre le continent fier et de donner l’exemple aux jeunes du continent.
Avec des personnes issues d’industries telles que la technologie, les affaires, le divertissement, le directeur général d’Avance Media, le prince Akpah, a mentionné que le continent est doté de nombreux jeunes inspirants qui ont le pouvoir de prouver la valeur de l’avenir du continent.


Le prince Akpah a également mentionné que les dirigeants africains doivent concentrer leurs ressources sur la formation de leur population jeune pour qu’elle soit prête à rivaliser avec d’autres jeunes du monde entier.
Le Nigeria est en tête avec une représentation sur la liste avec 21 personnes suivi de près par l’Afrique du Sud et le Kenya avec 10 individus chacun, l’Ouganda avec 7 et le Ghana avec 6 jeunes.
Parmi les noms notables de la liste figurent les musiciens Davido, Burnaboy, des militants du changement climatique tels que Vanessa Nakate, Adenike Oladosu, Elizabeth Wanjiru Wathuti, Joanita Babirye, Leah Namugerwa et des footballeurs, Mohammed Salah, Sadio mane et Edouard Mendy et Douce NAMWEZI de la Republique Démocratique du Congo.
Critères de sélection pour Avance Media 100 jeunes Africains les plus influents inclus : excellence en leadership et performance, accomplissement personnel, engagement à partager les connaissances, briser le statu quo et être un jeune Africain accompli.
Vous trouverez ci-dessous la liste officielle des 100 jeunes Africains les plus influents d’Avance Media en 2021, classés par ordre alphabétique.

Née à Bukavu au Sud Kivu le 11 février 1989 et de nationalité congolaise, Douce Namwezi est issue d’une famille des parents infirmiers.

Elève des pères jésuites du Collège Alfajiri, parlementaire au sein du Carrefour des enfants du Congo, licenciée en relations internationales de l’Université Officielle de Bukavu, journaliste à Mama Radio de lAssociation des femmes des médias, activiste et défenseure de l’égalité du genre et épouse d’un avocat.

Ce parcours forge le destin de l’initiatrice et directrice d’Uwezo Afrika Initiative.

Elle brise les tabous autour de la santé menstruelle et accompagne les jeunes élèves. Touchée par la situation sanitaire des femmes, Douce Namwezi abandonne le micro et la direction de Mama Radio en 2018.

Elle effectue un saut dans l’inconnu et crée Uwezo Afrika Initiative pour apporter d’abord une réponse concrète à l’hygiène menstruelle.

Cette association fabrique des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables, vendues à un prix très abordable voire distribuées gratis aux personnes vulnérables.

Uwezo Afrika Initiative mène une enquête sur l’hygiène menstruelle qui reste un tabou dans les familles. Seulement 3 % des parents ont le temps d’échanger avec leurs enfants sur les questions de santé sexuelle. 89% des filles sont informées sur la gestion de l’hygiène menstruelle par des amies ou des condisciples de classe. 60% des filles ratent des cours parce que surprises par les menstrues à l’école. Douce Namwezi crée des clubs Maisha dans les écoles de trois communes de la ville de Bukavu. Des échanges sont tenus régulièrement sur la gestion du cycle menstruel et l’utilisation des serviettes hygiéniques dans le but de briser le tabou autour de la menstruation.

Les jeunes filles élèves reçoivent chacune un paquet des serviettes hygiénique de la marque Maisha Pad fabriqué par Uwezo Afrika Initiative.
.Douce Namwezi N’Ibamba combine les identités de sa mère Claudine Namwezi et son père Lambert NIbamba.
Le nom étant un présage, les blouses blanches de ces deux infirmiers lui inspirent l’hygiène. Les pères jésuites lui inculquent qu’elle compte dans la société.
Le Carrefour des enfants du Congo (Careco) lui apprend les joutes parlementaires.

L’Université Officielle de Bukavu (Uob) lui enseigne l’analyse des contextes. Mama Radio lui donne le micro.
Elle a dirigé l’Association des Femmes des Médias « AFEM ». La cerise sur le gâteau, elle épouse Me Placide Nyenyezi Ntole, un avocat près la cour d’appel de Bukavu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer