Politique

Dossier Ngwabije : A Kinshasa la communauté des jeunes leaders appelle à la mobilisation générale pour obtenir son départ

Les appels au départ du gouverneur Théo Ngwabije de la province du Sud-Kivu se répandent déjà au-delà des frontières de ladite province.

A Kinshasa, la communauté des jeunes leaders CJL appelle déjà à la mobilisation générale pour les actions qui seront menées prochainement afin d’obtenir le départ de ce gouverneur.

Dans un communiqué publié ce dimanche 17 janvier 2020 et dont la rédaction vous propose ci-dessous l’intégralité, ce mouvement citoyen sollicite également l’implication directe du président de la république.

« Très Chers Camarades de lutte, Congolaises et Congolais,
Depuis un moment la CJL reçoit les multiples informations et plaintes sur la megestion dont la province du Sud Kivu est victime, ainsi elle remercie les acteurs sociaux et principalement, les mouvements citoyens pour leur détermination visant à lutter contre les anti valeurs et défendre les intérêts de la population.
Par l’occasion, la CJL profite de lancer un vibrant appel aux congolaises et congolais d’emboîter le pas aussi de soutenir ce combat pour permettre que la province du Sud Kivu s’épanouisse et qu’elle se développe loin des sentiments partisans ainsi, elle sollicite l’implication de l’IGF et de la cour des comptes car ce combat nous concerne tous. Le Congo est un bien commun.
Le Sud Kivu étant considéré comme le berceau de la société civile et moteur du changement en RDC, la CJL encourage la population qui semble être déterminée et engagée à défendre ses droits de continuer sans relâche car seule la lutte libère.
La CJL se dit profondément préoccuper par cette situation, elle demande à la population du Sud Kivu de ne pas baisser les bras et de lutter contre toute imposture. Elle est convaincue que cette détermination, servira de modèle de lutte citoyenne contre la corruption et permettra un changement intégral amorcé par le feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba.
La CJL s’associe dans ce combat autour des partenaires sociaux et stratégiques impliqués dans cette dynamique, qui servira de pont pour que les revendications populaires ainsi que cette révolte sociale atteignent les différentes institutions de la république, y compris les judiciaires.
Il est anormale que lors de la remise et reprise de la DPMER, six dollars américains et 37.000 FC soient remis au nouveau directeur. Elle se pose la question sur le rôle du Gouverneur dans l’octroi des multiples contrats à ses différents amis, les nombres des comptes officiels de la province, celui du ministère provincial des finances et des services spéciaux habilités pour comprendre cette affaire.
La CJL sollicite l’implication directe du Chef de l’Etat, un audit et des poursuites judiciaires contre toutes personnes impliquées dans cette cabale financière au Sud Kivu.
La CJL demande au mentor du Gouverneur de la province du Sud Kivu de se mettre en tête que cette situation calamiteuse incombe sous sa responsabilité personnelle et en sera tenue comptable.
La CJL regrette que le Sud Kivu ne soit géré que par 5 personnes qui y tirent les dividendes au détriment de toute la population et demande une nouvelle redéfinition des rôles et l’accompagnement de la révolte et révolution sociale amorcée par les acteurs sociaux que nous soutenons.
Ainsi fait à Kinshasa le 17/01/2021
Vive la RDC
Vive le Sud-Kivu
Vive la paix à l’Est
CONGOLAISE ET CONGOLAIS LIBÉRONS NOTRE CONGO-RD » indique ce communiqué.

Le premier trimestre e l’année 2021, s’annonce dur pour le gouverneur Théo Ngwabije dont les appels à sa démission se multiplient.

Dieudonné BUHENDWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer