Société

Fizi : les acteurs et partenaires éducatifs formés sur les stratégies du cluster et l’éducation en situation d’urgence à Baraka

Au total 30 participants qui sont des acteurs et acteurs éducatifs et des ONGs ont suivi une formation organisée à leur intention vendredi 05 août 2022 toujours à Baraka avec pour objectif de doter tous les acteurs educatifs des connaissances et capacité de répondre en toute situation d’urgence et d’être en mesure de faire des évaluations de besoins, explique l’un des formateurs venus de Bukavu.

Alain Namujimbo consultant formateur membre du cluster UNICEF-EPST renseigne que plusieurs thématiques ont été décortiquées lors de cet atelier de formation.

« Nous avons parlés des stratégies du cluster Education, les principes qui régissent le cluster, les normes, les lignes directrices et le paquet minimum. Nous avons parlé de comment prévenir une catastrophes, quels comportements adoptés et surtout qu’elles réponses apportées. Nous sommes ravis de l’assiduité qui a caractérisé les participants et nous espérons que dans les jours à venir cette formation va apportée des fruits », explique-t-il.

L’un des participants, Mr Joseph Kabuzi, agent de Caritas/Goma qui travaille à Lusenda dans le projet (éducation des filles pour une avenir meilleur) exprime sa satisfaction après la formation.

 » Il y avait un besoin, grave à cette formation je viens d’avoir les capacités de savoir comment me comporté en situation de crise et comment intervenir en cas de crise en éducation. On nous a montré qu’il faut d’abord évaluer la crise, les catastrophes et savoir comment se tenir en apportant de l’aide aux enfants qui sont affectés par la catastrophe; en le préparant l’école où étudié pendant la crise, les donnés un paquet afin de pouvoir bien suivre les cours, assuré la formation des enseignants qui doivent s’occuper d’eux etc ».

Ces séances des formations sont effectives grâce au projet réponse d’éducation en urgence pour assurer l’accès et le maintien à une éducation inclusive et pertinente de qualité.
Outre celà, 2178 dont 1129 filles enfants suivent les cours de récupération dans 16 écoles de Baraka dans le territoire de Fizi.

Ces enfants sont ceux victimes des affrontements entre les groupes armés dans les moyens et hauts plateaux de Fizi, Bibokoboko et leurs environs, obligés de fouir leurs écoles pour se déplacer à Baraka depuis maintenant plusieurs mois.

Ils n’ont pas eu la chance de finir l’année scolaire, explique Emmanuel Tshibangu, chargé de l’éducation à l’UNICEF/Sud-Kivu et coordinateur du Cluster Éducation. Pour lui, il était important qu’ils soient organiser ces cours pour leurs permettre d’être au même niveau que les autres dès la prochaine rentrée des classes.

Le directeur de l’école conventionnée islamique La Charité de Baraka, Mr Yunus Hussein, salut l’avènement de ce projet qui selon lui vient répondre un besoin énorme dans cette entité en proie aux conflits et violences armées.

« Le besoin était grand, nous sommes très contents. Avec la situation de la guerre et la misère ici chez nous, nous demandons à l’UNICEF et d’autres partenaires du gouvernement de multiplier ces genres de formations et des actions ici à Baraka et Fizi. Le niveau de certains enfants commence à s’améliorer et ils s’adaptent grâce aux stratégies de nos enseignants », a-t-il confié.

Précisions que suite à la crise liée aux conflits armés à Fizi, plusieurs écoles ont été incendiées, poussant des milliers d’enfants à se déplacer. Grâce à ce projet, une dizaine de salles de classes et latrines sont en construction pour répondre à ce besoin.

Ces constructions se font à l’aide du fond CERF (coordination emergency respons found), UNICEF fait construire 15 salles des classes et des latrines dans 3 écoles primaires de Baraka dans le territoire de Fizi. Il s’agit des écoles primaires ECHIBA avec 6 classes, Shenge avec 6 classes, et l’E.P Baraka avec 3 classes, afin d’améliorer les conditions d’études des enfants.

Pascal Ngabo/RJAE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer