Société

Kinshasa: le Collectif des organisations des jeunes et cadres Bashi réunit en conférence MOLEKA et s’engage dans les opportunités politiques, sociales et économiques

C’est sous le coup des échanges fructueux et de partage d’expériences que la conférence MOLEKA (Éclaire) 2021 s’est tenue ce samedi 27 novembre au Centre pour Handicapés physiques dans la commune de la Gombe à Kinshasa.

Au cours de ces assises qui ont porté sur  »l’Engagement Politique – Social – Entrepreneuriat », les intervenants sont revenus notamment sur les différentes opportunités auxquelles fait face la jeunesse congolaise en général et Bushi en particulier.

 

Selon Joseph Nkinzo, Délégué des jeunes dans le comité de Cinyabuguma, la Conférence MOLEKA (Éclaire) est une série des activités qui visent l’inclusion de tous les jeunes et cadres Bashi en vue de bannir les anti valeurs, parler du Mushi et non des villages ou territoires d’origine.

 

Comme intervenant, Norbert Basengezi Katintima, ancien Ministre de l’Agriculture,  »qu’on soit riche ou pauvre, le point commun entre ces deux catégories est  »le manger », d’où il a recommandé aux jeunes de s’investir d’avantage dans l’agriculture et de profiter des engrais biologiques. Il a également démontré comment l’exode rural est l’une des sources majeures de l’insécurité alimentaire, avant de promettre le don des houes, semences et un espace champêtre aux jeunes et cadres Bashi, en vue de promouvoir leurs projets agricoles.

Présent à cette activité, le professeur Doudoune Kaganda a imploré aux jeunes Bashi de s’approprier leur culture, de transporter l’efficacité agricole à Kinshasa en vue de contribuer à la sécurité alimentaire avec la marque du Bushi, et d’être fier de leur identité.

Aussi comme paneliste, le Professeur Abbé Jean Bosco Bahala a expliqué quant à lui, l’importance des médias dans la société, les vecteurs par lesquels passent l’information et leurs opportunités au développement personnel.

Il a suscité le goût entrepreneurial dans le chef des jeunes dans le secteur médiatique en leurs présentant des avantages ainsi que des obstacles comme le manque d’encadrement déontologique.

Une occasion pour Augustin Bisimwa, acteur politique et social, d’encourager les participants à impacter positivement partout et dans tout, tout en connaissant d’avance leurs forces et leurs faiblesses.

Il sied de noter que ces assises ont été organisées par le Collectif des organisations des jeunes et cadres Bashi vivant à Kinshasa en collaboration avec le comité exécutif et le comité des sages de Cinyabuguma.

La prochaine conférence aura lieu au mois de Mars 2022.

Rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer