ÉducationSanté

RDC: Amato Bayubasire saisie le gouvernement pour la réouverture des activités scolaires et académiques

Le député national Amato Bayubasire a écrit au premier ministre de la république démocratique du Congo sylvestre Ilunga Ilunkamba pour lui demander la réouverture des activités scolaires et académique suspendues à cause de la pandémie de la COVID-19.

Dans cette lettre dont une copie est parvenue à la rédaction de InfoRDC.com ce jeudi 14 janvier, l’élu de Walungu et de l’Union pour la nation congolaise UNC de Vital Kamerhe a rappelé l’impact des précédentes mesures sur l’éducation en république démocratique du Congo.

Pour Amato Bayubasire, avec les mesures liées à la deuxième vague de cette pandémie, les écoles,les institutions supérieures et universitaires sont encore une fois de plus victimes.
« Avec la deuxième vague Covid-19 en cours des mesures plus dures encore ont été prises particulièrement contre les écoles, les institutions supérieures et universitaires dont les principales victimes sont nos enfants élèves et étudiants.
Seules les écoles et universités ont été fermées alors que tous les autres lieux de rassemblement des masses susceptibles d’accentuer la contamination de ce virus sont restés ouverts en l’occurrence les églises, les marchés, le transport en commun et les activités politiques pour ne citer que ceux-là. »
Selon ce dernier, envisager des enseignements en ligne et/ou à travers les télévisions et radio c’est détruire davantage le reste de la qualité du système éducatif en méconnaissant les réalités quotidiennes du pays et de son peuple.
« Je vous demande donc avec l’implication de toutes les autorités qui lisent en copie dont la première institution qu’est le Président de la République de bien vouloir revoir ces mesures et de rouvrir les écoles et les universités en renforçant les mesures sanitaires dans ces lieux du savoir pour éviter le pire à notre système éducatif et à nos enfants. » A conclu cet élu du peuple.

Dieudonné BUHENDWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer