sécurité

Retrait annoncé des troupes ougandaises à l’Est de la RDC: les élus de l’Ituri expriment des regrets

L’armée ougandaise a annoncé le retrait de ses troupes sur le sol congolais après six mois d’intervention conjointe avec les Forces Armées de la République Démocratique du Congo FARDC à l’Est le mardi 17 mai 2022.

Cette mutualisation des forces avait comme but principal d’éradiquer les groupes armés actifs dans la partie Est du pays notamment les ADF Nalu.

Une annonce qui a suscité des réactions dans la sphère sociopolitique congolaise.

Pour Serge Muber Thoniot, Président du caucus des élus de la province de l’Ituri, une province sous l’état de siège, ce retrait ne sera qu’un regret.

A en croire cet élu de l’Ituri, il y a peu qu’il a effectué une mission diplomatique en ouganda dans laquelle les autorités ougandaises ont affirmé leur engagement dans les opérations de traque des ADF.

Ce président du caucus des élus de l’Ituri qui s’en inquiète pense que l’Ouganda a déjà atteint sa mission, celle qui consistait à se débarrasser des ADF qui constituaient deja un danger pour leur nation car leur frontière était déjà sous menace des ADF.

Serge Muber pense qu’il est maintenant temps que l’armée congolaise montre de quoi elle est capable. Celui-ci indique que armée congolaise doit se comporter comme les léopards locaux qui se démarquent de fois plus que les internationaux dans un match de football.

Il sied de rappeler que c’est depuis le mois de Novembre dernier que l’armée ougandaise a lancé les opérations conjointes avec les FARDC dans la partie Est du pays.

Ezedor KIHANDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer