Politique

Sud-Kivu : Crise à l’Assemblée provinciale, c’est Thierry Mwirawanyungu et le gouverneur qui appellent les députés pour leur demander de ne pas participer à la plénière

Le rapporteur adjoint de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu Kivu Bumbu Malite a confirmé ce samedi 10 avril 2021 l’existence d’une main noire du gouverneur Théo Ngwabije dans la crise qui secoue cet organe délibérant.

La révélation a été faite au cours du débat spécial sur le Sud-Kivu, une émission diffusée sur six stations Radio de la province à savoir : Radio Star Bukavu, Iriba fm, Canal futur, Vision Shala fm, Mrt9 et Radio EKA fm.
Dans cette émission qui passe chaque deuxième et quatrième samedi du mois, Bumbu Malite a pointé du doigt le gouverneur Théo Ngwabije et son proche conseiller Thierry Mwirawanyungu comme instigateurs de cette imbroglio.
« C’est Thierry Mwirawanyungu qui appelle les députés pour leur demander de ne pas participer à la plénière. Vous êtes avec un député et du coup c’est Thierry Mwirawanyungu qui m’appelle. Eux même les disent » a déclaré Bumbu Malite en face du coordonnateur du bureau d’étude du gouvernorat, le chef de travaux Jean-Marie Kazunguzibwa.

Le concerné n’a pas tardé à démentir ces propos, Thierry Mwirawanyungu puisque c’est de lui qu’il s’agit a appelé séance tenante pour demander à Bumbu Malite les preuves de ses affirmations. Il s’est réservé le droit de saisir la justice contre ces « mensonges ».

Pour rappel, le gouverneur du Sud-Kivu Théo Ngwabije dans le viseur des plusieurs groupes sociaux qui demandent son départ, est accusé d’être derrière les députés provinciaux initiateurs de la pétition contre le bureau définitif de l’Assemblée provinciale.

Mardi dernier, les manifestants et députés provinciaux anti Ngwabije ont empêché la tentative d’installation d’un bureau d’âge qui devrait conduire l’examen de cette pétition rejetée.

Dieudonné BUHENDWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer