Société

Sud-Kivu : la société civile confirme pour ce mardi une journée province morte pour s’opposer au plan de la balkanisation de la RDC

Les forces vives de la société civile du Sud-Kivu s’opposent catégoriquement au plan de la Balkanisation de la république démocratique du Congo et à l’entrée des troupes étrangères sur le sol congolais quelque soit les raisons.

Dans un communiqué signé par le président du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu Adrien Zawadi ce lundi 27 décembre 2021, les forces vives de la société civile décrètent une journée province morte sur toute l’tendue de la province du Sud-Kivu mardi 28 décembre 2021 pour dénoncer l’entretien de l’insécurité humaine, des massacres devenus monnaie courante et l’exploitation illégale des ressources naturelles de la RDC.

« cette action citoyenne n’est nullement une xénophobie ni de manque de l’hospitalité de leur part mais il s’agit plutôt d’un message claire à l’attention des institutions internationales et des nations du monde dont l’inaction d’une manière ou d’une autre la situation chaotique que traverse l’Est de la RDC. Par cette action citoyenne de journée province morte, les forces vives de la province du Sud-Kivu attendent solidariser avec les populations sœurs du Nord-Kivu et de l’Ituri meurtries par l’insécurité humaine chronique. Le peuple congolais croit fermement que seuls les forces armées de la RDC ; la police nationale congolaise et leurs services de sécurité peuvent les garantir le retour effectif de la paix et l’intégrité territoriale gage du développement de sa chère patrie. Que cette journée province morte soit également un moment pour toutes les familles congolaises de consacrer notre chère et beau pays entre les mains de Dieu» peut-on lire dans ce communiqué.

 

Dieudonné BUHENDWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer