SantéSociété

Tshopo : l’ONG SJPSFE alerte sur le taux élevé des harcèlements sexuels et viols dans les milieux scolaires

Dans le cadre du projet  » Protection des femmes et filles contre les violence basées sur le genre  » dans la commune Lubunga, l’ONG secours juridique psychologique et sanitaire des femmes et enfants SJPSFE en sigle a organisé une séance de monitoring des cas de harcèlement sexuel et viol des élèves des établissements scolaires dans la commune Lubunga.

Annonce faire dans une séance organisée ce vendredi 03 juin à l’institut Mwanga, en présence du représentant de l’autorité municipale, des autorités scolaires parents et les représentants de chaque neuf écoles ciblées pour ce projet.

Maître Gracia MOMBA point focal de l’ONG SJPSFE a indiqué que les acteurs éducatifs du danger des cas excessifs de harcèlement sexuel et viol dans le milieu scolaire de cette commune urbano-rurale.

Après l’enquête effectuée par cette ONG locale, ce dernier a démontré que sur 920 élèves atteints, un échantillonnage de 711 élèves dans le neuf écoles ciblées avait permis les prélèvements des données de cas de VBG précisément de harcèlement sexuel et de viol.

 » Parmis les sensibilisés, 229 filles soit 61.1% sont victimes de harcèlement sexuel ; 183 soit 48% des filles sont victimes de viols. Du côté de garçon, 58 soit 17,2% sont victimes de harcèlement sexuel contre 42 soit 12,5 % sont victimes de viols », a -t-elle souligné.

Il faut retenir que la majorité des élèves ne sont pas sensibilisés sur les VBG, précisément des harcèlements sexuels et des viols.

Célestin ABEDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer