JusticePolitique

100 jours: Le juge Godefroid Kabamba n’était pas impliqué dans le dossier.

 

Quelques jours après la mort du juge président et instructeur du dossier dans l’affaire de 100jours et à quelques jours jour de la reprise des audiences, le corps des magistrats du Congo est de nouveau endeuillé.

Godefroid Kabamba, magistrat chargé de la documentation à l’inspectorat des services judiciaires et pénitentiaires du parquet de Kinshasa  vient de rendre l’âme ce vendredi 29 mai à Kinshasa, dans des circonstances non encore élucidées.

Ancien président de la cour d’appel de Kinshasa et du tribunal de grande instance de kinshasa-Kalamu, ce magistrat de réno n’était pas directement lié dans ce procès qui vont reprendre insécemment.
Certaines sources affirment que c’est son frère cadet qui est plutôt l’un des avocats de Vital Kamerhe, poursuivie dans ce dossier  par le ministère public pour détournement et enrichissement ilégal.

Ces même sources précisent que les enquêtes se poursuivent pour denicher les circonstances de cette mort inopinée. Pendant ce temps, la famille du défunt, au travers sa femme précise que Me Godé était bien en bonne santé toute la journée du jeudi  avant de prendre une banane le soir. Cet àlors qu’il a commencé à vomir le sang et son corps commencait immediatement à devenir trop noir.

Rappelons que cette mort est la deuxième qui frappe la famille des magistrats congolais après celle du juge Raphaël YANYI, president dans l’affaire de 100 jours, mort aussi dans des circonstances un peu simillaires.

Paulin AGANZE

Articles similaires

2 commentaires

  1. Le magistrat sur la photo est Antoine Bosco Eleli, Procureur Général à Kamina, mort le mercredi dernier à Lubumbashi, de suite d’une courte souffrance. Ce n’est as Godefroid Kabamba. Veuillez corriger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer