PolitiqueSociété

Arrestation de Ngoy Mulunda: Voici la réaction à chaud du PPRD

« L’Etat de droit, c’est un Pasteur à Kinshasa qui viole, insulte, incite à la haine matin, midi et soir avec les applaudissements du jury et un Révérend qui est arrêté à Lubumbashi de la manière la plus brutale, pour une prédication supposément dangereuse. » A ainsi réagi le parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie PPRD sur son compte Twitter. Cette réaction à chaud intervient quelques heures après l’arrestation du pasteur Ngoy Mulunda.

L’ancien Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en RDC, et responsable de la nouvelle église méthodiste, a été arrêté ce lundi dans la soirée à Lubumbashi, selon ses proches. Le député national Félix Kabange Numbi Mukwampa qui confirme cette arrestation, explique que des policiers et agents de l’Agence nationale des renseignements se sont présentés à son domicile et l’ont arrêté.
oncé des « dérives dictatoriales » et « le manque de respect aux élus ». C’était en présence de la notabilité Katangaise,de compagnons de Laurent-Désiré Kabila, ainsi que d’autres acteurs politiques dont Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD).

« Ils doivent respecter nos dirigeants, et plus particulièrement notre leader du Katanga, le Président honoraire et sénateur à vie Joseph Kabila Kabange. Vous devez également respecter notre mère, la très respectée Olive Lembe Kabila, c’est notre maman. Si vous continuez à l’humilier, le Katanga ne le tolérera pas. Nous exigeons également le respect de nos dirigeants politiques que nous avons démocratiquement élus. Arrêtez de les corrompre, arrêtez de les humilier, arrêtez le plan de déstabilisation de nos gouverneurs et les assemblées provinciales dans le but de vous donner notre lait et notre miel » avait déclaré Daniel Ngoy Mulunda devant ses fidèles à l’occasion du 20 ième anniversaire de la mort de Mzee Laurent Désiré Kabila. Des propos qui semblent avoir énervé le régime en place.

Dieudonné BUHENDWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer