Politique

Attaque de Kipupu: La dynamique UBUMWE qualifie le message du Dr Mukwege de « partisan et haineux »

Dans une déclaration rendue publique ce mercredi 29 juillet 2020, la dynamique UBUMWE regroupant les jeunes issus de la communauté Banyamulenge, a réagi vigoureusement au message lancé par le prix Nobel de la paix 2018, le Dr Denis Mukwege au sujet du village de Kipupu en date du 16 au 17 juillet 2020.
« Ce sont les mêmes qui continuent à tuer en RDC. Les comptes macabres de Kipupu sont dans la droite ligne des massacres qui frappent la RDC depuis 1996 », avait écrit sur Twitter le gynécologue Denis Mukwe.

Pour la dynamique UBUMWE, le propos du docteur Mukwege sont haineux, partisans et partials.
« Au sujet de l’attaque récente de kipupu dont d’ailleurs le bilan de 220 morts avancé par certains députés provinciaux sans aucune enquête menée; un bilan que les FARDC se trouvant sur place ne savent affirmer et contraire à celui avancé par les Nations Unies au travers la MONUSCO qui lui parle de 5 morts ; nous avons malheureusement été surpris par votre tweet allant dans le sens de soutenir les propos sans fondement de ces députés et nous qualifions votre message de partisans, haineux et partials et risque donc d’envenimer d’avantage la cohabitation pacifique longtemps fragile dans cette partie de la province. »

Dans cette déclaration signée par leur président Émile Biganiro, les jeunes Banyamulenge regroupés au sein de la Dynamique-Ubumwe rappellent au prix Nobel de la paix qu’ils lui avaient copié dans une lettre adressée au gouverneur du sud-Kivu où ils avaient dénoncé les multiples exactions dont sont victimes les membres de la communauté banyamulenge dans les hauts et moyens plateaux de Fizi, Mwenge(itombwe) et Uvira mais jusque-là il est resté calme.

A cet effet, ces jeunes, voudrez avoir de la part de Mukwege des réponses à ces questioons :
« Cher prix Nobel, Pourquoi avez-vous choisi de réagir à la seule attaque du village de kipupu alors que vous êtes resté silencieux lors des attaques précédentes de plus de 46 villages voisins de kipupu dans le même secteur d’Itombwe? N’est-il pas parce que ces derniers étaient habités par les membres de la communauté Banyamulenge?
Comment un pasteur protestant de votre rang peut-il trouver plaisir d’inciter la population à la haine tribale jusqu’à ce point?
Pourquoi cette partialité d’un homme de renommé international? »

Ils considèrent également que ce propos ne peuvent être pris pour une simple analyse mais plutôt comme ceux d’un « tireur de ficelles » qui vient de dévoiler encore une fois sa face cachée.

Aussi, la jeunesse banyamulenge regroupée au sein de la dynamique UBUMWE condamne la déclaration partisane de certains députés provinciaux du sud kivu mal intentionnés au sujet de l’attaque de kipupu et qualifie cela comme un coup monté de toutes pièces qui vise à ternir l’image des éleveurs banyamulenge qui sont partis récupérer des mains de MaiMai, leurs vaches pillées à kilingi en date du 13 au 15 juillet 2020.

UBUMWE demande une enquête internationale et indépendante pour dégager les actes commis et les responsabilités de tout un chacun, depuis le début des hostilités en mars 2017 sur toute l’étendue des hauts et moyens plateaux de Fizi, Uvira et Itombwe en territoire de Mwenga dans province du Sud-Kivu.

Dieudonné BUHENDWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer