Politique

Dossier Minembwe : Nous risquons d’avoir un Lesotho en RDC (Eve Bazaiba)

Dans un débat houleux à l’Assemblée nationale de la république démocratique du Congo sur l’installation des animateurs de la commune rurale contestée de Minembwe, Eve Bazaiba a exprimé ses inquiétudes sur les objectifs de ceux qui soutiennent l’existence de cette commune.

Devant le ministre congolais de la décentralisation et réformes institutionnelles Azarias Ruberwa venu répondre à l’interpellation de l’honorable Muhindo Nzangi, Eve Bazaiba a tenu à rappeler à ses collègues élus et à la nation congolaise qu’au début c’était une revendication de la nationalité, puis la terre et en suite ça sera l’autonomie de cette partie de la province du Sud-Kivu habitée en grande partie par la communauté Banyamulenge.
« Au début c’était une demande de nationalité, puis la demande de terre et après ça sera l’autonomie. Nous risquons d’avoir un Lesotho ou un Vatican et en république démocratique du Congo » a-t-elle déclaré.

Cette élue du mouvement pour la libération du Congo MLC, a également estimé qu’il est curieux de voir que ceux qui soutiennent cette démarche semblent ignorer la position de la population locale et celle de l’évêque d’Uvira qui s’y opposent.

Pour sa part le ministre Azarias Ruberwa a déclaré n’avoir pas installé les animateurs de cette commune rejetant ainsi les responsables sur le gouvernement provincial du Sud-Kivu.
Ce dernier a sollicité 48 pour répondre aux préoccupations soulevées par les députés nationaux dans la plénière de ce lundi 19 octobre 2020.

Azarias Ruberwa sera à cet effet à l’Assemblée nationale pour cet exercice.

Dieudonné BUHENDWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer