Société

ESU: des assistants et chefs des travaux dans la rue à Kibinda

Plusieurs dizaines des chefs des travaux, Assistants et chargés de pratiques professionnelles de toutes les institutions publiques d’enseignement supérieur et universitaire de la province de Lomami étaient dans les principales artères de la ville de Kabinda, chef-lieu de la province ce vendredi 21 Janvier 2022 dans la matinée.
En colère, ils sont partis du rond-point Mzee KABILA ex K.S sur l’avenue Lumumba en passant par la banque commerciale TMB jusqu’au gouvernorat de province dans la commune de Kabuelabuela, ville de Kabinda.
Sur les calicots et banderoles, un Journaliste reporter de Radio Veritas présent pouvait lire : le SYNACASS(Syndicat national des chefs des travaux et assistants)/LOMAMI revendique l’amélioration des conditions salariales de ses membres, Avec 0 FC ???? pour les NU et pour les payés avec 218 OOO FC ????.
Dans un mémorandum lu devant le Gouverneur de province par le président du SYNACASS LOMAMI, CT Alexandre NGOYI KAPENGA, ces enseignants des universités et instituts supérieurs ont souligné ce qui suit :
« Non prise en charge conséquente en paiement du personnel scientifique (CT, Ass. et CPP) qui pour la plupart n’ont jamais reçu les salaires de base de la fonction publique conformément à leurs grades mais vivent d’une modicité et irrégulière prime octroyée sans normes par les recteurs et DG, manque des bourses et projection d’études en province de Lomami qui constitue un blocage dans le cadre de recherche et d’avancement en grades, la politisation criante dans le recrutement et diverses nominations et le tribalisme dans les milieux universitaires de Lomami pourtant appelés à être apolitiques ».
Les travaux, Assistants et chargés de pratiques professionnelles de toutes les institutions publiques d’enseignement supérieur et universitaire de la province de Lomami proposent notamment :
Accorder et adapter aux grades des CT et Assistants le salaire de base en réduisant l’écart criant entre le personnel académique et scientifique ; l’octroi des bourses d’études et autres moyens susceptibles pour une qualité assurance dans les universités RD Congolaises et d’en assurer une répartition équitable ; nommer les non originaires consciencieux et apolitiques objectifs la gestion des universités et instituts supérieurs de la RDC, la mécanisation et budgétisation des CT et Assistants NU et NP qui croupissent dans une misère infernale depuis plusieurs années.
En revanche, resté attentif tout au long de la lecture de ce mémorandum le Gouverneur de province en présence de tout son gouvernement provincial a dit prendre acte de ce mémorandum et promet transmettre urgemment à la hiérarchie pour des solutions propices.
En rappel, ca fait pratiquement 15 jours que le SYNACASS avait décrété une grève au sein des établissements d’enseignements supérieurs et universitaires de la RDC en général et de la province de Lomami en particulier. Cette grève est une réussite quasi-totale parce que les portes des auditoires et bureaux de bon nombre d’institutions ESU sont restées fermées jusqu’à ce jour.

Patient Ngoyi depuis la province de Lomami.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer