Société

Journée de liberté de la presse : le Gouverneur de Lomami s’engage à accompagner les journalistes dans l’exercice de leur métier 

A l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse, l’ONG Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) en partenariat avec la section provinciale de l’UNPC/LOMAMI a organisé le 3 mai 2022 dans la salle UBUNTU, ville de Kabinda, un atelier de renforcement des capacités, à l’intention des journalistes de la ville de Kabinda en province de Lomami.

Lors de son Exposé sur  » la problématique de la liberté de la presse dans la province de Lomami  », M. Johnny Kasongo, président provincial de l’UNPC/Lomami a dressé un tableau quasiment sombre des restrictions à la liberté de la presse à pour le premier trimestre de l’année 2022.

 » Journalistes tués et/ou porté disparu: zéro cas, Journalistes incarcérés : un animateur de l’émission Justice et paix de la RTV a été incarcéré et même transféré en prison de Ludimbi à Kabinda en mars dernier après sa dénonciation de la spoliation d’une concession du diocèse et aussi la dévastation d’une forêt artificielle par un magistrat du parquet de grande instance de Kabinda. 2 radios ont vu leurs émissions suspendues pendant quelques semaines par le ministre provincial de la communication( Lusema et Tokomi wapi), 4 Journalistes interpellés au parquet de Kabinda, à Luputa et Lubao pour avoir diffuser des informations n’ayant pas plus aux autorités locales, une maison d’un directeur des programmes incendiée à Lubao ( Shilo FM), 1 Journaliste de Mwene ditu a été agressé par un militaire ivre pendant qu’il revenait de la radio, un autre de la même ville par des militaires( gilets déchirés, téléphones ravis, le dossier est pendant à l’auditorat militaire, un technicien de la KARTL + agressé la nuit alors qu’il revenait de la station par des voyous inconnus au niveau de PANIKA par de Journalistes agressés ou torturés à Lubao, 2 Journalistes de la RTV et 1 de Tokomi wapi harcelés par le magistrat du parquet de Kabinda, un Journaliste de Luputa est invité au parquet ce mardi 3 mai 2022,1 Cas de pression économique c’est-à-dire suspendue sans motif valable, plusieurs cas de censures ou entraves ), certains cas ne sont pas répertoriés  », a dit Johnny KASONGO.

Pour sa part, les Ministres provinciaux de la santé et son collègue des médias ont réaffirmé, séance tenante, la volonté du Gouverneur de province de LOMAMI d’accompagner en toutes circonstances les professionnels du micro et de la plume.

 » C’est ici l’occasion pour le gouvernement provincial de saluer l’initiative de l’OLPA d’organiser ces assises axées essentiellement sur le thème : le traitement de l’information électorale par les médias de Kabinda. Une activité d’une grande portée au moment où la Commission électorale nationale indépendante (CENI) est résolument engagée à organiser les scrutin des gouverneurs. En outre, le chef du gouvernement national a officiellement rassuré que les élections se tiendront l’année prochaine, en 2023. Merci d’avoir pensé aux journalistes de notre province, car il y a deux ans vous étiez dans la ville ferroviaire de Mwene-Ditu, aujourd’hui, c’est le chef-lieu Kabinda et demain ce sera peut-être Luputa ou Ngandajika… que ce ne soit pas la dernière fois, car le renforcement des capacités des journalistes locaux constitue une préoccupation du gouvernement de Lomami. J’exhorte donc les participants à capitaliser les acquis de présentes assises pour le bien-être de notre communauté qui a plus besoin de bonnes informations puisées à la source et non des fake news distillés à longueur des journées dans les réseaux sociaux. Mon gouvernement suivra avec beaucoup d’attention les recommandations issues de cette rencontre afin de pouvoir les matérialiser  », a affirmé sans atermoiement le Représentant à titré du Gouverneur a.i François KAZADI TSHIPUT.

Par ailleurs , les thèmes comme  » la politique communicationnelle du gouvernement provincial de Lomami et le niveau de collaboration avec les médias locaux  », a été animé par son Excellence Monsieur Jean Marie MUHALA KITENGIE , Ministre provincial des médias ad intérim, Me René MPANYA MAYOMBO, et bien d’autres.

Un débat houleux suivi de la remise des brevets aux participants et la prise de la photo de famille ont marqué les temps forts de la clôture de cet atelier de plus de 6 Heures de travail.

La célébration de cette 31è journée internationale de la liberté de la presse a été placée sous le thème :  » Le journalisme sous l’emprise du numérique  ».

Patient Ngoyi

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer