Société

« la RDC n’a jamais soutenu les FDLR et si oui, que le Rwanda nous fournisse ces bataillons FDLR soutenus par notre pays, les lieux, quand, comment et pourquoi les soutenir alors que ce sont les FARDC et nos compatriotes qui meurent dans ces aventures du Rwanda » (Rémy Kasindi)

"la RDC n'a jamais soutenu les FDLR et si oui, que le Rwanda nous fournisse ces bataillons FDLR soutenus par notre pays, les lieux, quand, comment et pourquoi les soutenir alors que ce sont les FARDC et nos compatriotes qui meurent dans ces aventures du Rwanda" (Rémy Kasindi)

Déjà reconnu par les nations unies, le soutien du mouvement terroriste M23 par le Rwanda continue à susciter plusieurs réactions aux niveaux national et international.

Rémy Kasindi militant du collectif des mouvements citoyens Amka Congo n’a pas tardé à réagir au prétexte qu’utilise le Rwanda pour soutenir le m23 qui commette des crimes à l’Est de la république démocratique du Congo. Dans cette réaction reçue ce dimanche 15 août 2022 par la rédaction d’infordc.com, Rémy Kasindi qualifie ces accusations des pires mensonges et de simples prétexte de ce pays de Paul Kagame pour envahir la RDC.

« Y-a-t-il quelqu’un d’entre nous qui pourrait posséder des informations vitales sur un quelconque soutien ou un possible appui de la RDC aux FDLR, un appui des FARDC aux FDLR si pas un probable appui d’un « affairiste » au sein des FARDC aux FDLR ? » S’interroge Rémy Kasindi.

Et de poursuivre :

« On ne doit plus soulever cette exception et des idées ou comportements sournois pour salir notre pays, notre armée et pour des velléités démesurées.

Le Rwanda doit apprendre à nous respecter et savoir que seul le dialogue entre ses fils est la meilleure solution pour la paix, l’intégration et la prospérité dans la région et surtout, qu’il n’existe aucune attaque FARDC sur le sol Rwandais ni aucune présence des FARDC sur son territoire. Ces affirmations intentionnelles ne sont donc pas fondées, reposent à aucune réalité, elles ne permettent pas de soutenir les terroristes et le terrorisme sur notre sol. Ce respect que nous voulons ne peut venir que nous, de vous, un peuple engagé pour son avenir. Vous en êtes les pionniers chers amis.

Merci de défendre intelligemment notre pays dans la non violence, de le mettre en priorités et à l’abris des aventures du RWANDA en RDC. Vos prières comptent mais ne suffisent pas » déclaré Rémy Kasindi

 

« Pouvons-nous croire en une minute ou en un seul moment que cela puisse être possible ou nous devons aller au-delà pour transcender les émotions? Notre pays mérite mieux chers amis et cette insécurité doit finir.

Nous venons de gagner la première bataille sur la reconnaissance de l’agression et du rôle des acteurs, menons à bout une lutte, une vision pour la paix chez nous en éloignant les alibis du Rwanda qui profite de notre naïveté et de notre hospitalité pour faire et dire ses idioties dans et sur notre Pays. » Indique-t-il.

Il se demande pourquoi le Rwanda ne cite jamais le Burundi ou l’Ouganda dans ses aventures belliqueuses etAllons au-delà de nos pensées et de nos pressentiments chers amis.

Selon Rémy Kasindi, la RDC n’a jamais soutenu les FDLR et si oui, que le Rwanda nous fournisse ces bataillons FDLR soutenus par notre pays, les lieux, ou, quand, comment et même pourquoi les soutenir alors que ces sont les FARDC et des compatriotes qui meurent dans ces aventures du Rwanda en RDC. Il devra selon lui, faire la différence entre un soutien des affairistes qui doivent être punis et un soutien officiel comme c’est son cas avec le M23.

« Il doit faire la part des choses car nous en avons marres chers amis. Qui sont ces anciens FDLR réintroduits dans un système bien cousus pour servir de motivation de va-t’en guerre? En quoi les Congolais sont-ils responsable d’un problème inter-Rwandais si tout simplement il ne sont que victime de leur hospitalité? Pourquoi c’est nous qui devront demeurer ces victimes de ce problème Rwandais mal géré et mal compris par certains avec tout simplement l’intention de nuire? Nous devons mettre fin à ces cycles des Violences et ne devons plus souffrir de leur problème. J’aurais même eu un rêve, de bruler cette forêt pour qu’ils disparaissent tous que de perdre inutilement les compatriotes.  » Insiste-t-il.

 

Et de conclure :

 

Nous disons que tout officier qui se trouvera ou qui faciliterait ce plan diabolique, d’intox et de pillage du Rwanda en RDC sera dénoncer et suivra la rigueur et la vigueur d’un peuple mordu par un serpent venimeux. Mettons nous au travail pour lever cette équivoque et mettre en déroute l’ennemie de notre pays. Mettons nous également au travail pour la levée du système de notification imposée sur les achats des armes à destination de la RDC car nous devons lutter contre les fuites d’informations sur les armes fournies et rebâtir une armée forte et capable de mieux faire et protéger l’intégrité territoriale et la souveraineté de notre pays. Voilà notre prochain combat et les éléments de notre prochaine communication, une communication d’avant le 19 Aout de cette année.  »

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer