sécurité

RDC : Environ 917 civils tués en moins d’une année par les ADF à l’Est du Congo (Rapport)

Les rebelles ougandais de l’allied Democratic forces (ADF) actifs dans la region de Beni dans le Nord-kivu et dans le territoire d’Irumu en ituri ont executé au moins 917 civils en l’espace de 10 mois,a constaté vendredi 25 septembre 2020 le centre d’Etude pour la Promotion de la paix ,la démocratie et le Droit de l’homme (CEPADHO).

Dans son bulletin, le CEPADHO dit constater que ces rebelles perpetrent leurs exactions sur les civils toutes les fois que les autorités du pays envisagent se rendre compte de la situation securitaire qui prévaut dans la region de Beni et dans les entités environantes de l’Ituri.

Le CEPADHO estime qu’il serait souhaitable que les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC ) deviennent plus éfficace pour trouver des stratégies idoines pour mettre un terme à ce nouveau mode opératoire de l’ennemi.

Cette structure de defense des droits humains appelle ainsi le president de la Republique Democratique du Congo à mobiliser moyens consequents afin de coupler aux actions militaires les actions politiques , diplomatiques et judiciaires.

La même source ajoute que si les rebelles ont orchestré les dernières attaques à Mbau et Musuku pendant que l’on s’attendait à une éventuelle visite du chef de l’Etat à Beni ,celle de Kinyambaore s’est produite alors que le ministre de la defense était attendu dans cette partie du territoire national.

Il faut noter que cette réaction intervient après l’attaque du village Kinyambahore qui a couté la vie à 11 civils.

Ezedor kihandi

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer