Politique

RDC : Le caucus des députés provinciaux alerte sur la non ouverture de la session prochaine (Déclaration)

Le caucus des députés provinciaux de la République Démocratique du Congo prévient le chef de l’État sur la non ouverture des assemblées provinciales si leurs revendications ne sont pas prises en compte.

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 20 Août à Kinshasa et dont copie est parvenue à votre redaction, ce caucus revient sur plusieurs faits de l’actualité notamment le payement des arriérés de leurs émoluments ainsi que le cas de l’honorable Christelle NGOY, fille de Alphonse Kasandji, ancien gouverneur de la province du Kasaï Oriental.

 » Le collectif des députés provinciaux déplore le comportement affiché par notre collègue Christelle BUKUMBABU NFOYI à l’égard du couple présidentiel. Réitère le pardon adressé à la très distinguée première dame par l’honorable Christelle Ngoy  », peut on lire dans cette déclaration.

Dans le même document, ces élus provinciaux déclarent également ce qui suit :

 » – Nous condamnons l’assassinat de notre collègue du Kongo Central, honorable Nsimba et exigeons qu’ne enquête minutieuse soit menée.
– Notre mémorandum adressé au président de la République, chef de l’État, avec demande d’audience n’a eu aucun écho favorable jusqu’à ce jour. Il en est de même auprès du vice premier ministre et ministre de l’intérieur. Regrettons cette indifférence manifeste aux problèmes qui touchent aux élus provinciaux et Congo profond pouvant conduire à la non ouverture de la session de septembre avec toutes les conséquences possibles.
– Déplorons le fait que la simple lettre de changement de libellé budgétaire des frais de fonctionnement en rémunération des Députés traine encore à la vice-primature, Ministère de l’intérieur jusqu’ici.
– Remercions le Ministre des Finances qui nous a reçu par deux fois avec création d’une commission paritaire, pour examiner la situation de nos arriérés. Il est cependant regrettable que les travaux de ladite commission ne soient sanctionnés par une décision du Ministre assortie d’un planning de payement d’arriérés.
– Que le gouverneur de la province du KASAÏ ORIENTAL autorise l’ordonnateur-délégué provincial à procéder au décaissement des fonds destinés au payement d’arriérés des Députés provinciaux de l’Assemblée provinciale de cette province, toutes affaires cessantes  ».

Il sied de signaler que ce caucus est composé d’une vingtaine des députés provinciaux représentants toutes les provinces du pays.

Jules Ninda

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page