Société

RDC: MBENGELE Thamuk victime d’une campagne de diabolisation, Fils Ilunga recadre les détracteurs

Il y a un temps des fausses informations circulent sur les réseaux sociaux et tendant à salir l’ancien Administrateur Directeur Gestionnaire des Fonds de promotion de l’industrie (FPI), en la personne de l’honorable Constantin MBENGELE

N’ayant pas supporté cette mauvaise campagne qui vise à dénigrer le leadership de cet homme politique du Grand Kasaï, Fils Ilunga MBULU, proche de la victime visée a brisé la glace et pris la défense pour mettre en lueur des faussetés contenus dans un article publié par un média en ligne de la place tout en remettant en cause sa crédibilité.

Dans une correspondance parvenue à la rédaction et signée par le consultant en Administration des affaires et stratégie financier, fils Ilunga M., une série des griefs mensongers sont attribués à l’ancien ADG du FPI détaillent ainsi sa megestion à la tête de cette grande institution financière.

Dans la logique de cette correspondance, l’auteur revient avec force détail sur plusieurs faits irréels contenus dans un article publié le 06 septembre 2016 par un media de la place et qui est réapparu recemment sur les réseaux sociaux dans le but de zapper la personnalité de cet haut cadre du FPI.

Sur toute une panoplie des faits, il revient sur l’affaire des 64 membres de la famille MBENGELE qui reprend à tort Madame Vita THAMUK, alors que son nom est Vita NSONA originaire du Kongo Central, a été engagée au FPI avant l’honorable MBENGELE, le dossier de Madame Lyly Mandar citée au nom de Mandar KWETE en lieu et place de Mandar LENGA originaire du Grand Bandundu, le cas de Monsieur Brazza SOKAMBI originaire du Grand Équateur, BASOSA NSILA originaire du Kongo Central, pour ne citer que cela.

A en croire Fils Ilunga, cette campagne menée par un politicien bien identifié et un groupe d’agents du FPI mécontents et tribalistes, vise à faire croire à l’opinion que tous les kasaïens oeuvrant aux FPI sont membres de la famille MBENGELE, contrairement à la réalité, tout en oubliant le passage des certains mandataires comme le PDG Stéphane Mikobi et Tshibala à la tête de cette institution financière.

Toujours dans le même document, Fils Ilunga confirme que sur le 100% des projets financés par Constantin Thamuk, 85% des projets ont été réalisés. Il en va même à révéler que le montant total des projets financés par le FPI depuis sa création jusqu’en 2015 où il y a eu le contrôle parlementaire dont le montant était de 877 millions de dollars américains et que le montant 709 millions a fait l’objet du remboursement, une réalité que les ennemis de la bonne gouvernance n’ont jamais révélée aux congolais, poursuit il pour clamer les mérites de Thamuk lors de son passage au FPI. Ce dernier, grâce à son leadership, avait doté au FPI un patrimoine immobilier avant de faire former le personnel à l’étranger et au pays, poursuit-il dans ce document.

 » les mérites sont méritables malgré les petits jeux politiques de l’élite congolaise qui consistent à tout faire pour étouffer les efforts des autres mais que l’Afrique Gagnante a reconnu de l’honorable THAMUK B. en le plébiscitant à Paris/France en 2011. Il est ainsi le 3eme congolais à gagner ce prix après Monseeurs Jeannot BEMBA et Tshiongo TSHIBI  », démontre fils Ilunga dans sa correspondance en demandant aux congolais d’avoir une certaine courtoisie intellectuelle de connaître les mérites des autres pour un Congo fort et non pour leurs intérêts égoïstes.

La rédaction

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer