PolitiqueSociété

RDC/Tueries à l’Est : Amka Congo juge inacceptables les propos de Leila Zerrougui

lLe collectif des mouvements citoyens Amka Congo juge d’ inacceptables les propos de la représentante spéciale du secrétaire des nations unies en RDC Leïla Zerrougui sur le départ ou pas de la MONUS CO

Cette dernière avait lors de sa dernière descente à Beni au Nord-Kivu, déclaré quel celle le gouvernement congolais peut demander le départ de cette mission onusienne du pays.

Pour cette structure citoyenne abordée par Info RDC ce dimanche 1 novembre 2019, ces propos sont irresponsables et prouvent une méfiance totale de la représentante envers la population.
En déclarant cela, Leïla Zerrougui avait même oublié le rôle du gouvernement qui doit prendre en considération les désidératas de la population qui pleure les compatriotes de Beni selon notre source.

Ce collectif pense que depuis l’arrivée de Leila Zerrougui à la tête de la MONUSCO, la situation sécuritaire s’est empirées du point de vu protection des civiles au Nord Kivu.

Amka Congo estime tout de même que les propos du Secrétaire Générale Adjoint en Charge des opérations Jean-Pierre Lacroix sont au moins humains car nulle part où il a minimisé la demande de la population.

Le collectif estime que des réformes profonde de l’appareil militaire de la MONUSCO doivent être engagée.
Il demande le développement d’un plan qui permettrait la mise sur pied et l’operationnalisation des solutions locaux aux problèmes locaux au sein de la MONUSCO lors du prochain mandat qui doit être limité dans le temps et dans l’espace en mentionnant son retrait progressive.

Notre source encourage le conseil de sécurité à évaluer l’impact des drones mis à la disposition de la MONUSCO et demande à la population d’être et de rester vigilante.

Dieudonné BUHENDWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer