Société

Sud-Kivu: 16 Jours d’activisme, la société civile appelle les autorités au respect des textes et lois qui protègent la femme

La composante femme de la société civile du Sud-Kivu plaide pour le respect des textes portant protection de la femme et jeune fille en République démocratique du Congo.

Elle lance cet appel après avoir fait un constant de la non représentation effective des femmes dans les instances de prise des décisions, particulièrement aux différents postes politiques nominatifs en province du Sud-Kivu.
malgré les promesses faites par le gouverneur de province Théo Ngwabidje Kasi, aucune avancée significative dans ce sens n’a été enregistrée.
Profitant de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes, Marie Migani Binti Muganza, responsable de la composante femme à la société civile du Sud-Kivu appelle le gouvernement congolais à respecter l’article 14 de la constitution du pays qui accorde la même chance de gouvernance à la femme congolaise dans le cadre de la promotion d’un Etat de droit.
La société civile compte organisée des activités dans la province du Sud-Kivu pour exiger un Etat de droit.
Rappelons que les activités de 16 jours d’activisme commencées le 25 Novembre se clôture le 10 Décembre 2019

Patrick Z.MAKIRO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer