Politique

Sud-Kivu : Heri Kalemaza l’un des principaux opposants de Théo Ngwabije arrêté, une immense joie à Nyamoma

Connu pour son opposition farouche à la gestion du gouverneur de la province du Sud-Kivu Théo Ngwabije, Heri Kalemaza arrêté Samedi 04 avril 2020, continue à croupir dans la prison centrale de Bukavu.

Les raisons de l’arrestation de cet avocat restent jusque là inconnues selon Didier Birindwa porte-parole adjoint du parti congolais pour le progrès PCP interrogé à ce sujet par Info RDC ce lundi 06 avril 2020.

Notre source renseigne que son camarade se rendait à une radio de Bukavu pour participer à une émission débat lorsqu’il a été arrêté par des membres de la cellule d’investigation du gouvernorat sans aucun respect de procédures judiciaires.
Il serait accusé de l’outrage au gouverneur.

Plusieurs faiseurs d’opinions de la province du Sud-Kivu qui ont réagi à cette arrestation estiment que leur sécurité est en danger à cause de leur opposition à la gestion du gouverneur Théo Ngwabije.

Pendant ce temps, à Nyamoma c’est la joie immense, comme on peut le remarquer dans plusieurs posts de membres du cabinet du gouverneur sur les réseaux sociaux.

Certains d’entre eux vont même jusqu’à s’en prendre aux médias locaux qui ont présenté maître Heri Kalemaza porte-parole du PCP comme opposants de Théo Ngwabije.

« HERI KALEMAZA OU L’HISTOIRE D’UN INSULTEUR PUBLIC NUMERO UN RATTRAPE PAR LA JUSTICE

Non, Heri Kalemaza n’est pas un opposant au Gouverneur Théo Ngwabidje. Il n’est même pas son adversaire. Dans un article publié par un média en ligne de Bukavu sous un titre ronflant, on y présente monsieur KALEMAZA comme étant un farouche opposant du Gouverneur ».  L’auteur de l’article a vite trouvé un raccourci pour expliquer la raison de l’arrestation de cet activiste des réseaux sociaux. Ce jeune homme s’est illustré par des imputations dommageables à l’endroit de l’autorité provinciale qui ne font pas de lui un opposant ni un adversaire mais plutôt un cas dont la justice devrait tôt ou tard se saisir. Un insulteur public numéro un ne peut pas indéfiniment échapper à la justice sauf si l’on érige l’impunité en mode de gouvernance.
Face aux insultes et autres imputations dommageables dont Kalemaza arrose régulièrement les réseaux sociaux, le Gouverneur Théo Ngwabidje a pris de la hauteur en vue d’emmener ce jeune homme à s’assagir. Peine perdue.
La justice est libre de se saisir de ce cas devenu tristement célèbre abonné à la désacralisation de la fonction du gouverneur de province.
Celcom/Gouvernorat ».  peut-on lire dans ce texte publié par la cellule de communication du gouverneur.

Dieudonné BUHENDWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer