Economie
A la Une

Sud-Kivu : Les habitants de Bukavu victimes de la hausse du prix de carburant à la pompe

 

Il se remarque une cacophonie dans la fixation du prix de carburant à la pompe dans différents coins de la ville de Bukavu depuis le mercredi de la semaine dernière. Une situation qui influence la variation du prix de transport en commun sur plusieurs axes routiers de cette ville qui compte plus d’1 million 300 milles habitants.

Pour résoudre ce grand problème, le gouverneur de province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi, a convoqué une réunion d’urgence pour discuter ensemble avec les parties prenantes notamment le ministre en charge des hydrocarbures, la division de l’économie, la fédération des entreprises du Congo(FEC) et le Club des pétroliers en vue d’éclairer la population sur le prix fixe du carburant.

En cours de cette rencontre qui a aboutie à la fixation du prix d’un litre d’Essence et Gasoil à 1800 Franc Congolais, cela n’a pas été le cas les mois antérieurs. La décision du gouvernement provincial d’hausser le prix d’essence de 1500 à 1800fc s’est vit être suspendue 24 heures plus tard par le ministre nationale de l’économie qui, à son tour a rabaisser le prix à 1500fc via un communiqué rendu public et reprochant le numéro 1 de la province d’avoir traité les questions qui ne sont pas de ses compétences.

Plusieurs conducteurs des taxis motos et taxis bus profitent de cette divergence observée au niveau des dirigeants pour hausser le prix de transport en ville tout comme dans les territoires.

De la place de l’indépendance à Nguba par exemple, le taximan oblige 800 voire 1000 FC aux passagers à la place de 500 Franc Congolais. Pendant ce temps, une course de moto qui jadis se négociait à 500fc aujourd’hui passe à 1000FC au vu et su des autorités sensées réglementer le prix.

Dans une interview accordée à infordc.com ce dimanche 20 juillet 2020, David Chikuru, président de la société civile d’Ibanda appelle le gouvernement provincial à s’investir à fond sur cette question pour épargner la population du Sud-kivu de cette nouvelle forme du vol pendant cette période où la elle fait face à la dépréciation de la monnaie congolaise et à la Covid19.

Cette structure citoyenne annonce des actions de grandes envergures dans les jours qui suivent au cas où le gouvernement ne trouve pas une solution durable à ce problème.

Don Patrick MAKIRO

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer