Société

Sud-Kivu : les membres des clubs Dimitra témoignent des bienfaits de cette approche dans la cohabitation pacifique et l’auto prise en charge à Kalehe et Uvira

Les membres des clubs Ditrima se disent satisfaits de l’apport de cette initiative de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FA0) dans leurs communautés respectives dans le renforcement de la résilience communautaire, l’auto prise en charge, la nutrition et la cohabitation pacifique. Au cours d’une mission conjointe de la FA0) et le Réseau des journalistes amis de l’enfant (RJAE) effectuée du 21 au 30 juin dans le territoire de Kalehe et d’Uvira pour s’imprégner de l’évolution des clubs et de renforcer les capacités des membres ainsi que la consolidation de l’approche Clubs Dimitra, les membres n’ont pas caché à exprimer leurs reconnaissance et sentiments à l’égard de la FAO. Actuellement les clubs Dimitra sont une réalité dans l’apprentissage des métiers en terme d’auto prise en charge des habitants dans différents coins de la province, spécialement à Kalehe où les membres desdits clubs sont initiés à l’agriculture et à l’élevage comme l’exprime Amos Munganga, modérateur du club « Tuinuke Sote » de Minova dans le groupement de Mbinga Nord. « ..Nous remercions d’abord la FAO pour cette nouvelle approche dans notre entité. Nous réalisons beaucoup des choses à travers des caisses sociales ; on nous a enseigné comment entreprendre dans l’agriculture, l’élevage nous arrivons à faire de rotation de nos bétails » a-t-il dit. Il se réjouit de l’apport des radios locales qui accompagnent les clubs Dimitra dans différentes sensibilisations. «..Au-delà de toutes ces formations, dans le passé ici chez nous à Minova on nous faisait payé pour passer une émission à la radio, mais grâce à cette initiative des clubs Dimitra, les radios nous accordent des espaces gratuitement et nos voix sont entendus, c’est vraiment un des avantages que les clubs nous a amené », a témoigné Amos Munganga. C’est dans cette optique qu’en plus des échanges entre la délégation et les représentants dans ces groupes de réflexion, il a été aussi question lors de ces visites, d’échanger avec les partenaire de radios communautaires ainsi que les leaders des axes des Clubs Dimitra sur les différentes possibilités de collaboration (rappel de quelques engagements pris lors de la formation radio, autres stratégies tache faite par le coordo RJAE qui a rappelé aux participants les programmes des émissions des clubs Dimitra dans leurs axes et la possibilité pour eux de solliciter un reportage de leur activité dans une radio ). Justin Zabona Cirezi, modérateur du club dimitra « Ushindi » à Butumba toujours en territoire de Kalehe témoigne que grâce aux enseignements reçus du club, le genre est désormais respecté dans leur entité. « Le club Dimitra m’a beaucoup aidé, spécialement pour un élément qui est le respect du genre. On nous a enseigné que l’homme et la femme sont égaux, mais dans notre chefferie de Buhavu cela n’atait pas respecté, aujourd’hui la femme a déjà une place et elle peut s’exprimer autant que l’homme ». C’est dans ce sens que Justin Zabona soutient que les clubs Dimitra apporte un plus dans le renforcement de la cohésion sociale, l’égalité de genre, de la paix et la réconciliation. Veuve de son état, Adidja Shalubuto membre du club Dimitra à Minova témoigne avoir vaincu une épreuve douloureuse alors que son enfant se trouvait entre la vie et la mort et cela grâce à l’intervention des membres du Club. Elle salue cette approche qui non seulement unie les personnes mais les aident également à surmonter multiple défis communautaire. « Je remercie Dieu du fait que notre club Dimitra m’a aidé. Mon enfant était gravement malade, j’ai passé 2 mois à l’hôpital, nos membres m’ont beaucoup aidé dans cette épreuve, ils m’ont apporté à manger et même de l’argent. Veuve de mon état je ne pouvais pas réunir 400 dollars de la facture de l’hôpital. Je remercie nos membres du club de m’avoir secouru », a-t-elle témoigné. A plus au moins 200 km de Kalehe, nous sommes dans la plaine de la Ruzizi en territoire d’Uvira, l’approche Clubs Dimitra est une réponse à la situation de pauvreté qui écument nos communautés, témoigne ainsi Zaina Mawazo modératrice du club « Tuungane » de Rusabagi. « ..Ici nous étions très reculé mais depuis que les clubs dimitra sont installés dans notre entité, on nous a sensibilisé à vivre ensemble avec les burundais. Au paravent on les détesté, lors des enseignements nous avons compris que nous étions les mêmes. Aujourd’hui les mamans commencent à subvenir aux besoins des leurs familles en exerçant des petits commerces, nous faisons scolarisé nos enfants, on les nourrit et nous les vêtissons. En tout cas le club Dimitra nous aide beaucoup, nous avions même reçu des formations en cuisine améliorée », s’est ainsi exprimé la modératrice du club « Tuungane » Mme Zaina Mawazo. Conduite par July Nyolo coordinatrice nationale des clubs dimitra, la délégation a tour à tour rencontrer et échanger avec les délégués de plus de 250 clubs dimitra dans le territoire de Kalehe et d’Uvira. Mme July a félicité les membres et les encouragés à multiplier les sensibilisations en terme de la mobilisation communautaire afin que même ceux qui ne sont pas membres puisse adopter l’esprit de l’auto prise en charge. Faisait également parti de cette délégation Jean Marie Zihalirwa, chargé de mise en œuvre du projet de résilience de la FAO au Sud-Kivu ainsi que d’Ernest Muhero coordonnateur du RJAE, partenaire de la FAO. Il sied de noter que les clubs d’écoute Dimitra de la FAO sont des groupes des femmes, d’hommes ou des jeunes qui décident de s’auto-organiser pour agir ensemble sur leur propre environnement. Ils se réunissent régulièrement pour discuter des problèmes auxquels ils sont confrontés dans leur vie quotidienne, pour prendre des décisions et passer à l’action afin de les résoudre. Pascal Ngaboyeka de RJAE/S-K

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer