Media

Sud-Kivu/Média : Pour avoir bradé la personnalité d’un confrère, le journaliste Isaac BISHAMAMBA suspendu pour 45 jours( Décision)

Isaac Bishamamba, journaliste et chef de programme à Iriba fm émettant dans la ville de bukavu vient d’être suspendu pour une durée de quarante cinq jours.

Cette décision a été rendue public par la Commission de Discipline et d’Ethique Professionnelle de l’Union Nationale de la Presse du Congo section du Sud-Kivu ce mercredi 11 mai 2022.

Devant la presse, cette commission étant constitué en tribunal des pairs conformément aux textes régissant la corporation des journalistes congolais reproche ce confrère d’avoir bradé dans un des articles de presse en date du 8 Avril dernier le confrère Aboubacar KIGABI sous prétexte que ce dernier aurait détourné l’argent des médias pour la couverture de l’arrivée du ministre national du budget Aimé BOJI.

 » Pour avoir conçu,rédigé, publié et partagé contre les règles de l’art,un article contenant des faussetés attentatoires à l’honneur et à la dignité du confrère Aboubacar KIGABI, l’exposant au mépris public, le confrère Isaac Bishamamba tombe sous le coup de l’atteinte l’esprit de confraternité et de violation des articles 4 et 10 du Code de déontologie et d’éthique du Journaliste congolais, déclare Jeannot Kalenga, rapporteur.

A en croire cette commission de discipline et d’éthique professionnelle, dans la démarche du confrère Isaac Bishamamba, n’ayant pas lors de l’audience de confrontation, prouvé par quel mécanisme, il aurait non seulement été désigné par sa maison de presse comme recouvreur, mais aussi utilisation du média en ligne veriterdc.info pour régler le souci qu’avait la radio iriba pour être remis dans ses droits.

« De ce fait, le Tribunal des Pairs lui inflige 45 jours francs d’exclusion temporaire à dater de la réception par lui de la présente décision.Le tribunal des pairs enjoint par ailleurs le secrétariat provincial de retirer le nom du confrère Isaac Bishamamba du répertoire des journalistes reconnus par l’UNPC et exerçant au Sud-Kivu durant toute la période de sa sanction.Le tribunal des pairs ordinne également au confrère de prendre langue avec la rédaction de veriterdc.info en vue de publier un rectificatif contredisant les allégations comme quoi le confrère Aboubacar KIGABI était détourneur; » décide la dite commission.

Il faut préciser que tout est partie de l’arrivée dans la ville de bukavu en province du Sud-Kivu du ministre national du budget Aimé BOJI SANGARA en date du 2 avril dernier.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer