Economie

RDC: l’ACAJ accuse la BCC, la FNBank et ECOBANK du détournement des millions de Francs Congolais destinés aux Primes Illégales (Correspondance)

Le Coordinateur National de l’association Congolaise pour l’Accès à la Justice, ACAJ-RDC, Georges Kapiamba a lancé une alerte sur le déroulement des plusieurs milliards de francs congolais destinés au payement des primes illégales.

Dans une lettre que Georges Kapiamba a adressé au Vice-premier ministre en charge du Budget avec plusieurs copies aux institutions les plus supérieures du Pays en date du 27 Janvier 2021, il est question de 120 millions de francs Congolais qui sont sur la voie de disparition du Trésor Public Congolais sous la complicité des certains responsables de la Banque Centrale du Congo, FBN Bank et de ECOBANK.

Il rappelle par ailleurs que ces responsables ne sont pas à leur premier fortait.
Faisant allusion à sa lettre adressée au même Vice Premier Ministre en date du 10 Janvier, cette structure de défense des droits de l’homme précise que d’autres payements des primes illégales avaient déjà été effectués en Décembre dernier.
Elle signale également dans la même correspondance exploitée par infordc.com que ces payements sont attestés respectivement par la lettre Nº 354/10034/DTO/OGD/KT/FIN /2020 du 10 Décembre 2020 et 354/10586/DTO/ODG/SH/FIN/2020 du 29 Décembre de la même année.
Les sommes détournées dans ces opérations entre le Directeur du Trésor Public et de l’ordonnancement à la Direction des opérations Bancaires de la BCC seraient de 526 millions 235 milles et 413 millions 584 milles Francs Congolais, poursuit ce document.

Consécutivement à cette hémorragie financière, l’ACAJ exige que le payement initié à ce jour soit suspendu en attendant l’aboutissement des enquêtes déjà amorcées par l’inspecteur Général aux Finances.

Néanmoins, elle s’inquiète du fait que des millions de francs Congolais ont été détournés alors qu’ils pouvaient contribuer à la couverture des dépenses des instances judiciaires du Pays qui sont en difficulté de fonctionnement suite aux moyens financiers insuffisants.

Benjamin Katembo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer